dimanche 22 juillet 2018

Sky Mundy et les dinosaures

Il y a cent cinquante ans, les dinosaures ont été clonés et ont repris leur place dominante dans la chaîne alimentaire. Pour l’humanité, une seule façon de survivre : se réfugier sous terre.

Il y a cinq ans, Jack Mundy s’est enfui du complexe souterrain abritant une civilisation qui tente tant bien que mal de se reconstruire. Il a abandonné derrière lui sa fille, Sky.

Aujourd’hui, Sky, 12 ans, découvre l’ultime message de son père : le sort des hommes dépend d’elle, et surtout d’une carte mémoire qu’il lui a laissée et qu’elle doit livrer quelque part, à la surface. Or, tout être humain dehors est en danger de mort. Bravant les interdits, Sky, suivie de son meilleur ami, quitte le bunker. Mais, à l’extérieur, les dinosaures sont-ils vraiment la plus grande menace ?
Au début, je craignais de tomber sur une copie de Jurassic Park, mais je fus agréablement surprise par l'originalité de l'histoire.

En plus d'évoluer au fil d'un suspens insoutenable, dans un monde impitoyable où l'humanité semble ne plus avoir sa place, ce diptyque (œuvre en deux parties) transmet un message d'espoir et d'amour de la nature.

Outre les belles illustrations qui jalonnent ces romans publiés aux éditions Michel Lafon Jeunesse, l'auteur enrichit notre connaissance des dinosaures, dépeignant avec un réalisme saisissant à quoi ressemblerait notre monde s'ils en redevenaient les maîtres.

Cette histoire plaira tant aux enfants qu'aux adultes. L'humour, le suspens et l'action sont présents du début à la fin.

Descendez dans la cité bunker, faites des incursions à la surface, et là, page après page après page… courez aussi vite que vous pouvez !

mardi 12 juin 2018

Gardiens des cités perdues


Depuis des années, Sophie sait qu'elle n'est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l'école, où elle n'a pas besoin d'écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d'une mémoire photographique… Mais ce n'est pas tout : ce qu'elle n'a jamais révélé à personne, c'est qu'elle entend penser les autres comme s'ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène avec sa classe un matin au musée d'histoire naturelle quand un étrange garçon l'aborde.

Dès cet instant, la vie qu'elle connaissait est terminée : elle n'est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu'elle a quitté douze ans plus tôt. L'y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l'a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n'a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ?
C'est avec grand plaisir que j'ai découvert cette série de Shannon Messenger, disponible en France aux éditions Lumen.

On y apprend ce que sont devenues les cités perdues comme l'Atlantide ou Shangri-la qui, dans l'histoire, s'avère être la capitale des elfes, Eternalia.

Entre écologie et respect des animaux, l'auteur nous fait partager son monde et son respect pour la vie, avec un monde sans chasse ni pollution.

L'histoire est bien écrite et juste assez développée, le style fluide, l'humour bien dosé et les personnages attachants.

Les mystères s'enchaînent et le suspens cloue le lecteur à l'intrigue palpitante jusqu'à la dernière page.

Vous rêvez de visiter l'Atlantide ou la mythique cité de Shangri-la ? 
Suivez le guide !

Le slogan ne ment pas. Une fois que vous aurez mis le pied dans ces mondes fabuleux, vous ne voudrez plus en partir.

Une fois parvenus à la fin de ce page turner, vous n'aurez plus qu'à sauter de tome…


en tome…


en tome…


en tome…


en tome…


en… argh !

Où est la suite ?

Pas de panique, les aventuriers, il y a encore trois autres tomes qui doivent sortir.

Eh oui, une nonalogie, ce n'est pas courant. Si le nom vous semble barbare et le nombre de volumes étrange, vous n'avez qu'à vous dire que c'est une trilogie de trilogies.

dimanche 8 avril 2018

L'autre herbier

 L'autre herbier
Valentine s'ennuie, comme on peut s'ennuyer, bloquée en été avec ses parents sans ami ni téléphone. Elle a bien trouvé cet herbier et cette carte, près de la maison en rénovation, mais les herbes et les chemins qui s'y trouvent ne mènent nulle part, n'existent sans doute même pas. 
Valentine va pourtant suivre ces sentiers qui ne peuvent pas se trouver là, passer de l'autre côté de cette rivière impossible, malgré les ombres entraperçues. Elle va y découvrir une forêt, infinie et sublime, que parcourent d'un pas lent des géants végétaux. Derrière elle, le chemin du retour disparaît déjà. Les feilges pourront-ils l'aider à repartir ? 
Cet album, publié aux éditions Les Moutons électriques, est le fruit d'une collaboration entre l'auteur Nicolas Labarre et l'illustratrice Amandine Labarre.


C'est un livre destiné aux amoureux de nature, poésie et magie.

Quand vous aurez été initié à ses secrets et mystères, partez vous perdre en forêt jusqu'à y croiser les feilges furtifs.
Le cercle est secret
Le cercle est serein
Des pétales pourpres poussent en grappes perchées
Des senteurs sèches qui m'assaillent
Qui habite dans les herbes hautes ?

mardi 27 février 2018

L'Arbre Maudit


Alors que ses parents partent aux Îles Fidji pour l'été, Solana est envoyée en colonie de vacances en Bretagne.
Son ennui et sa frustration font vite place à l'inquiétude lorsque des évènements étranges surviennent au Camp des Korrigans : plusieurs enfants disparaissent, d'autres affichent un comportement étrange. Pire encore, des habitants de la région sont retrouvés morts avec une étrange marque sur la poitrine…
Y aurait-il un rapport avec la décharge qui a été construite il y a quelques années, près de la forêt de Paimpont, plus connue sous le nom de Brocéliande ? Des actes écoterroristes ?
Avec l'aide de ses deux nouveaux compagnons, Neil et Daphné, Solana s'est mise en tête d'élucider ce mystère. Mais est-ce bien prudent, pour des enfants, d'enquêter sur une affaire de meurtres et de kidnappings ?
L'Arbre Maudit est le premier tome de ma série Les Gardiens de la Magie.

Vous le trouverez au format papier et numérique sur Amazon.

jeudi 18 janvier 2018

La Conspiration

La Conspiration - Tome 1  La Conspiration - Tome 2  
 La Conspiration - Tome 3
Ils ont le pouvoir de faire fermer Prada pour une session shopping privée. Mais aussi celui de déclencher une nouvelle guerre mondiale. C'est cette incroyable famille qu'Avery West se découvre à dix-sept ans.

Ses membres appartiennent à une redoutable société secrète, le Cercle, qui voit en Avery la clef d'une prophétie millénaire. Écartelée entre des factions rivales, Avery va devoir lever le voile sur l'énigme de ses origines.

Accompagnée de deux garçons du Cercle, le beau Stellan à l'humeur changeante et le ténébreux Jack, elle se lance dans une quête qui va la mener du musée du Louvre aux bazars d'Istanbul.

Au cœur de la conspiration, Avery va devoir choisir entre sa liberté et sa famille, mais aussi entre le garçon qui pourrait l'aider à sauver l'humanité et celui qui fait battre son cœur.
Fans des complots, de Benjamin Gates au Da Vinci Code, vous aimerez cette trilogie palpitante de Maggie Hall qui vous fera visiter les quatre coins du globe à un train d'enfer.

Dans le titre original, Conspiracy of Us, "Notre Conspiration", j'avoue que j'ai dû faire un effort pour ne pas lire Conspiracy of US, "La conspiration américaine". Ou peut-être ai-je l'esprit mal tourné, je ne sais pas.

Pour lire le premier tome, La Conspiration, munissez-vous d'un sac en papier dans lequel vous soufflerez à chaque crise d'hyperventilation due au suspens. Cédez à la panique autant que vous voulez, mais restez en vie pour lire les tomes 2 et 3.

D'ailleurs, conservez le sac en papier pour ces deux autres volets, mais ajoutez-y une boîte de kleenex.

Lecteurs trop émotifs, âmes hypersensibles, s'abstenir… ou pas.

Après tout, il y a pire comme fin, que d'oublier de respirer en lisant ce page-turner de Maggie Hall.

samedi 9 décembre 2017

Vous ne croyez plus au Père Noël ? Ça tombe bien, il ne vous fera pas de cadeau

Noël approche à grands pas, faisant couiner ses bottes dans l'épais manteau blanc…

Mais un Père Noël digne de ce nom n'effectue pas sa tournée sans être assisté par son éternel faire-valoir, le Père Fouettard !

Dans les pays anglo-saxons, ces deux compères, qui font la paire, ont pour nom Santa Claus et Krampus.


Mi-chèvre mi-démon, Krampus a de longues cornes, et ce n'est pas le genre de créature qu'on aimerait croiser tard le soir, près du sapin, ni en allant chercher du bois dans le jardin.

Si vous tombez nez à nez avec ce Père Fouettard, ne le mettez pas en pétard, car cette face de bouc n'est pas votre ami sur Facebook, ni ailleurs d'ailleurs.

Certains d'entre nous travaillerons la nuit du 24 décembre, comme Père ou Mère Noël, distribuant des cadeaux aux enfants, et même aux plus grands… espérant voir briller dans leurs yeux une lueur enchantée, une trace de naïveté, pour embellir l'hiver.

Mais ça, c'est seulement pour les gentils, pas vrai ?

Aux autres, moins méritants, nous vous proposons de leur offrir cette gamme de savons Krampus, à titre d'avertissement pour l'année prochaine…

Le message est clair : "Get clean or else !"*

(* Tenez-vous à carreau, sinon !)

 Savons Krampus

Quant aux méchants, ils seront punis.

Aux environs de l'année 1802, des prospecteurs ont découvert un mystérieux tas de charbon dans une mine abandonnée. Cette réserve a été laissée par Krampus à l'attention des humains qui souhaiteraient lui prêter main-forte à Noël.

 Charbon Krampus

Alors, pour ceux qui veulent faire œuvre d'utilité publique, faites-en provision dès maintenant, car le stock est limité, et ce ne sont pas les garnements qui manquent.

Il est temps de distinguer les torchons des serviettes ou, comme disent les Anglais, séparer les chèvres des moutons.*

(* Tell the sheeps from the goats)

jeudi 7 septembre 2017

La Lectrice

La Lectrice
Il était une fois, et une fois il sera…
Ainsi commence l'histoire de Sefia, qui a perdu sa mère, son père, puis sa tante Nin à cause d'un étrange objet rectangulaire.
Ceci est un livre.
Dans un monde où personne ne sait lire, Sefia va devoir poursuivre une triple quête de sens, de vérité et de vengeance. Épaulée par un mystérieux allié qui possède ses propres sombres secrets, elle va sillonner jungles et mers, au gré de ces histoires qui font l'Histoire avec un grand H…
J'ai adoré ce premier tome de Traci Chee. Pas seulement à cause du style d'écriture ni du suspens, mais aussi parce que l'ouvrage est enrichi par des notes cachées que le lecteur doit trouver et déchiffrer, ainsi que des corrections, des traces de brûlure et des fragments du manuscrit originel. Un peu comme si, à l'instar de Sefia, le lecteur tenait en main son propre Livre.

Après avoir lu La Lectrice, vous ne verrez plus jamais les livres de la même façon…